Lundi 14 juillet 2008 1 14 /07 /Juil /2008 09:02





                Imagem:BGC.png



                                                           Imagem:Pt-bgc1.png

                                        

Bragance (Bragança, en portugais) est une ville et municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district de Bragance et la région Nord;subregion:Alto Tras-os-Montes

                   Municipalité  avec 1 173,93 km² de aire, et une population de 34 628 habitants 

                     




Bragance (Bragança, en portugais) est une ville et municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district de Bragance et la région Nord;subregion:Alto Tras-os-Montes.


                                     Image:Bragança26.jpg


Fièrement située entre les montagnes de la région du Nord-est, de Trás-os-Montes, l'ancienne ville de Bragança a donné son nom à la dernière dynastie royale du Portugal, laquelle descend d'un fils illégitime du Roi João I, qui devint le premier duc de Bragança en 1442.L'isolée et éloignée citadelle murée date du XIIème siècle et est étonnamment bien conservée; on peut y admirer son château avec ses tourelles et ses cachots, la Domus Municipalis pentagonale, un exemple unique de l'architecture civile romane au Portugal, qui fut utilisée comme un lieu de réunion par les «hommes bons» de la commune, ou le pilori médiéval, formé par une colonne qui se lève sur un porc taillé en granit.



                                                                      

 La dynasti de Bragança (Bragance), qui régna sur le Portugal  jusqu'en 1910et le Brésil depuis 1846 arrière grand-parents du comte de Paris prétendant orléaniste au trône de France, la famille de Bragance descend d'Henri de Bourgogne (1066-1112 qui était capétien ), arrière-petit-fils de Robert II de Franc le Pieux, qui épousa Teresa de Castille-et-León , et se vit attribuer le comté de Portugal par son beau-père ; son descendant Pedro Ier de Portugal eut un fils naturel João de Aviz, qui devint roi de Portugal à l'extinction de la branche légitime.

Un fils bâtard de Jean Ier d'Aviz, Alphonse avait été pourvu du duché de Bragance et donna naissance à une branche, qui eut plusieurs alliances avec la dynastie d'Aviz (voir tableau)

Celle-ci s'éteignit en 1580 et la couronne de Portugal attachée aux autres couronnes des Habsbourg d'Espagne, après l'invasion du pays par Philippe II d'Espagne (Philippe Ier de Portugal) mais un fort sentiment national rejetait les Castillans qui étaient vus comme des occupants. Un descendant d'Alphonse, Jean II Duc de Bragance organisa en 1640 la révolte contre Philippe III (Philippe IV d'Espagne) et monta sur le trône. Il fonda la IVe dynastie portugaise ou dynastie de Bragance, encore représentée de nos jours.

Le représentant actuel est Dom Duarte de Bragance né en 1945.

Isabelle de Bragance - Princesse impériale du Brésil (v. 1846 - v. 1921) Parents / Familles : Père : Pierre II Empereur du Brésil (v. 1825 - v. 1889) Mère : Marie Thérèse des Deux-Siciles (v. 1822 - v. 1889)

Famille : Bourgogne et de Bragance

La princesse Isabelle de Bragance fut régente de l’Empire du Brésil et signa la Loi d'Or (Lei Áurea) abolissant l'esclavage au Brésil (13 mai 1888).

En 1864, elle épousa Gaston d'Orléans, comte d'Eu. Par leur mariage, ils fondèrent la Maison d'Orléans-Bragance.

Isabelle de Bragance est l'arrière-grand-mère de l'actuel « comte de Paris » Henri d'Orléans (1933-), prétendant orléaniste au trône de France.



L'isolée et éloignée citadelle murée date du XIIème siècle et est étonnamment bien conservée; on peut y admirer son château avec ses tourelles et ses cachots, la Domus Municipalis pentagonale, un exemple unique de l'architecture civile romane au Portugal, qui fut utilisée comme un lieu de réunion par les «hommes bons» de la commune, ou le pilori médiéval, formé par une colonne qui se lève sur un porc taillé en granit.


Image:Bragança23.jpg

Dans la ville fortifiée, l'Église de Sainte Marie exhibe un portail taillé, restauré au XVIIIème siècle.Hors des parois du château, il y a aussi d'importants monuments religieux, comme l'Église de Saint Benito, avec des plafonds magnifiquement peints, ou l'Église de Saint Vincent, construite dans le XIIIème siècle et reconstruite dans le XVIIème siècle, qui exhibe des sculptures splendides en bois doré et d'intéressants panneaux de carreaux.Le Musée,de l'Abade de Baçal montre des peintures, des statues, des meubles et des costumes traditionnels, et aussi de sinistres instruments de torture.

Image:Bragança38.jpg

 

S'il est vrai que le Portugal possède un nombre impressionnant de châteaux, celui de Bragança compte parmi les plus beaux du pays. Perdue dans l'extrémité nord est du pays, dans une région relativement aride, Bragança fut rapidement abandonnée par ses protecteurs.

Image:Bragança18.jpg

Dès le XVe siècle en effet, soit moins d'un siècle après sa promotion au rang de duché (en 1442), les Bragances lui préféreront Vila Viçosa, moins rude et moins isolée.


Image:Bragança13.jpg

Peu importe, se diront les habitants de Bragança, car la ville, fière de ses libertés communales séculaires, se complaît à rappeler qu'elle possède la plus vieille maison municipale du Portugal. Quant à son isolement, il va aider à la préservation du site, ses fortifications et sa ville médiévale étant aujourd'hui admirablement conservées.



Image:Bragança12.jpg

Édifiée en 1187 par Dom Sancho Ier, la forteresse comporte un beau donjon converti en palais au XVe siècle. En vous promenant tout autour, vous pourrez accéder à diverses tours d'où de magnifiques vues sur la vieille ville et son enceinte s'offrent aux regards.


Image:Bragança40.jpg



Image:Bragança14.jpg

Les décors se distinguent selon les variations du sol et du climat : verdoyants sur la partie occidentale, encore influencés par les brises marines, ils se font plus agrestes et ouverts aux influences continentales dans la partie orientale.

Image:Bragança45.jpg


Image:Rotunda Bragança.jpg

Cliquez pour fermer ce cadre




Image:Bragança07.jpg

Bragança, avec sa citadelle murée sur le sommet d'une colline, se situe sur le bord du Parc Naturel de Montesinho, l'un des coins les plus sauvages en Europe, avec des montagnes, forêts du chêne et espèces rares comme les loups, les sangliers et les aigles d'or, aussi bien que des villages d'apparence médiévale.


Image:Bragança59.jpg










                 

De la place de la cathédrale (la Praça da Sé), empruntez la Rua dos Combatentes da Grande Guerra, rue commerçante assez agréable, située dans le prolongement de la place. À l'extrémité de cette rue, vous aboutirez à une jolie place du nom de Largo de São Vicente. Vous pourrez y voir l'Igreja de São Vicente. C'est dans cette église qu'aurait eu lieu le mariage secret d'Inês de Castro et de Pedro Ier. Après cette brève halte, poursuivez votre ascension vers le château en empruntant la Rua Trindade Coelho. L'escalade de cette petite rue pavée constitue une agréable promenade en soi, quoique pas de tout repos. Elle vous mènera directement à la porte fortifiée de l'enceinte. 





                                   Image:Bragança65.jpg

L'attrait majeur donc des lieux est surtout la vieille ville et ses fortifications. À peine aurez vous franchi la porte de la vieille ville que vous serez surpris du calme et de l'atmosphère encore quasi médiévale qui y règnent. Même si nombreuses sont les rues et les places au Portugal ayant un cachet médiéval, peu d'entre elles peuvent, en effet, se vanter d'avoir su préserver leur atmosphère séculaire. Longez la rue principale jusqu'à son extrémité, où se dresse la forteresse. Avant d'entamer l'exploration de celle ci, remarquez sur votre gauche le très ancien pelou rinho (pilori). Sa base est constituée d'une sculpture représentant un sanglier que le pilori transperce. De l'avis des archéologues, la sculpture daterait de la préhistoire.



Imagem:Rua e Castelo de Bragança.jpg


Toujours à proximité du donjon, l'Igreja Santa Maria mérite également une visite pour observer son beau portail baroque, agrémenté de deux colonnes torses. Juste à côté de l'église, la Domus Municipalis, la plus vieille maison municipale connue à ce jour au Portugal, constitue le seul exemple d'édifice civil de style roman du pays.



Image:Bragança08.jpg

Dans la ville fortifiée, l'Église de Sainte Marie exhibe un portail taillé, restauré au XVIIIème siècle.Hors des parois du château, il y a aussi d'importants monuments religieux, comme l'Église de Saint Benito, avec des plafonds magnifiquement peints, ou l'Église de Saint Vincent, construite dans le XIIIème siècle et reconstruite dans le XVIIème siècle, qui exhibe des sculptures splendides en bois doré et d'intéressants panneaux de carreaux.Le Musée,de l'Abade de Baçal montre des peintures, des statues, des meubles et des costumes traditionnels, et aussi de sinistres instruments de torture.

Image:Bragança63.jpg

Inexploré par le tourisme, cet territoire offre encore un paysage vierge et beau, des villages pleins d'associations historiques, une nourriture régionale riche et un style de vie marqué par les traditions.Le climat sévère, un développement limité et une situation géographique écartée ont propulsé l'émigration d'une partie considérable de la population; néanmoins, les petits villages en pierre éloignés et les longues étendues de terres ont leur propre beauté.


               

Le ‘Domus Municipalis’ est un exemple unique dans le pays de l'architecture civile romane et l'ex-libris de Bragança. En forme de pentagone irrégulier, il est formé d'une citerne voûtée surmontant une galerie ample entourée de fenêtres, qui s'est identifié comme le lieu de réunion des gentilshommes de la commune. On a beaucoup débattu sa datation, sans aucunes certitudes, mais on considère que le XIIIe siècle serait la date probable de la construction de la partie supérieure, la citerne pouvant être antérieure.

Il est tout aussi singulier pour le matériau utilisé, la pierre, qui fut l'une des raisons de sa conservation jusqu'à nos jours. Ce type de structure civile était habituellement faite en bois puisque ni le pouvoir municipal ni l’État n’avaient les moyens de financer des travaux civils de cette envergure. 


                                  Image:Bragança64.jpg

En termes décoratifs, on citera la sculpture remarquable des fresques utilisant l’imaginaire roman. L’intérieur, ample, est parcouru d’un banc le long des murs et la partie plus large est fendue de deux portes. Les fenêtres possèdent des encadrements plats, sauf sept, qui sont décorées d’une archivolte et d’ornements en forme d’étoile. La couverture, un toit de cinq pentes, fut ajoutée au XXe siècle lors d’une grande campagne de restauration. 


Cliquez pour fermer ce cadre


Les doux reliefs aux collines arrondies, sillonnées de vallées où coulent les fleuves entre les peupliers, aulnes, saules, forêts immenses de chênes noirs, châtaigniers et chênes verts caractérisent le paysage de ce Parc. 


 Source du Fleuve Fervença
              et Sabor

     que traversse la Ville de Bragança


Imagem:Foz Azibo.jpg



Image:Bragança67.jpg


                            

Les chaînes de montagnes de Coroa (1273 m) et de Montesinho (1486 m) constituent les points les plus hauts du Parc, où la brise est légère et tonifiante, surtout en été.





Bragança est la capitale de la province de Trás-os-Montes,(derrière les collines), et, comme son nom suggère, elle se situe complètement isolée dans cette région montagneuse, la plus pauvre et moins connue du Portugal.

Imagem:Paisagem Montezinho.jpg

La dominance de schistes et de vestiges de calcaire sur les plateaux et de granit sur le haut de la montagne de Montesinho constituent la diversité géologique de cet espace qui, avec des variantes climatiques, est à l’origine d’une flore très variée, habitat idéal pour que des animaux comme le loup, le sanglier, le daim, le cerf et près de 240 autres espèces de faune se sentent en sécurité.





Image:Casa de Pedra.jpg


Un peu partout on respire une saveur de campagne, présente dans les villages où les maisons traditionnelles aux murs en schiste ou en granit se fondent si bien dans le propre paysage. Parfois on devine à peine sa présence, en syntonie presque parfaite entre l’Homme et la Nature.


Cliquez pour fermer ce cadre

Image:Caçarelhos48.jpg




Image:Malhadas06.jpg



       Image:Pauliteiros.jpg





Par le jardin du portugal - Communauté : LES AMIS DE GUYL
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés